Trois fonctions du formateur : production, facilitation, régulation

Une fois initiées les trois composantes du groupe restreint, le formateur doit gérer ses stagiaires au moyen de trois fonctions principales : production, facilitation, régulation, qui constituent l’ABC de tout intervenant.

Savoir à quelle fonction se rattache telle ou telle action du formateur n’est pas important en soi, à l’instar d’un individu qui serait en mesure d’énoncer des phrases sans éprouver la nécessité d’en décortiquer l’orthographe.

Mais tout intervenant doit sciemment -et non inconsciemment- utiliser les outils de gestion du groupe, afin que sa pratique pédagogique soit efficace.

 

La fonction de production du formateur ou l’aptitude à faire participer les stagiaires

Contrairement à ce qu’on pourrait en supposer, il ne s’agit pas de la production verbale du formateur, mais de celle des stagiaires, lesquels seront sollicités par le truchement de l’interactivité.

Les actions du formateur qui participent à cette fonction de production sont principalement les suivantes :

  • Poser des questions, ouvertes de préférence;
  • Reformuler ou résumer les propos d’un stagiaire.
  • Ecrire au tableau la synthèse d’un travail en sous-groupe.

 

La fonction de facilitation du formateur ou la capacité à formaliser l’organisation

L’intervenant est garant de la forme et non du fond. Cela signifie qu’il détient la responsabilité en matière d’organisation de son stage (la forme), mais qu’il ne peut maîtriser à priori ce qui provient des apprenants eux-mêmes (le fond).

Le groupe doit être informé le plus souvent possible de l’organisation du stage, afin d’être rassuré sur son évolution positive.

Le formateur s’efforcera donc de :

  • Communiquer l’objectif général et le déroulement du stage.
  • Préciser la méthode qui sera utilisée pour atteindre les objectifs fixés.
  • Rappeler le temps convenu pour la réalisation d’un exercice.
  • Distribuer une documentation qui aidera à l’apprentissage.
  • Schématiser au tableau un raisonnement théorique.
  • Demander aux stagiaires de prendre des notes.

 

La fonction de régulation du formateur ou l’art de gérer la vie affective du groupe

L’identité du groupe, alimentée par l’énergie relationnelle déployée par les stagiaires, doit toujours supplanter les identités individuelles, sous peine d’échec pédagogique.

L’expression des comportements de chacun doit donc être savamment contrôlée par l’intervenant, par exemple au moyen des actions suivantes :

  • Egaliser la participation, en veillant à ce que chacun s’exprime à un moment ou à un autre, et soit écouté par les autres membres du groupe.
  • Interrompre un bavardage privé entre deux stagiaires.
  • Clarifier un silence pesant en demandant au groupe sa signification.
  • Mettre à l’aise les participants en leur expliquant qu’il est normal de commettre des erreurs lorsqu’on apprend une nouvelle matière ou technique, et que ces erreurs, une fois corrigées, permettront de progresser.

Ces préconisations ne sont bien sûr pas exhaustives. La prise de conscience de ces trois fonctions doit être une préoccupation constante chez le formateur.

Lorsque des difficultés se font jour dans le stage, il est facile d’en reporter l’origine sur les stagiaires. Or, bien souvent, le comportement du formateur lui-même en est la cause, car il demeure -même pour des adultes- l’exemple à suivre.

Tous droits réservés Dominique Dancoisne. Demandez l’autorisation de l’auteur avant toute reproduction sur Internet ou dans la presse traditionnelle.

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.